TÉLÉPHONE: +39.06.5743170
Effectue la recherche

S’orienter 

Pour s’orienter à Rome, il faut savoir que Rome se développe sur une forme d’étoile; toutes les routes partent du centre ville et vont vers la banlieue suivant les routes consulaires dont les noms datent des temps antiques (Via Aurelia, Tiburtina, Pontina, Cassia etc…). Toutes ces routes croisent le GRA (grande raccordo annulare), la route circulaire autour de la ville à 15km à peu près du centre, équivalent des périphériques à Paris.

Voisinage coloré
Malgré une population de près de 4 millions d’habitants, Rome ressemble plus à une agglomération de  villages qu’une métropole, chaque-une avec son propre caractère.  Les Romains restent très liés au quartier où ils ont grandi et il n’est pas rare de rencontrer des rivalités amicales et comiques entre les habitants des divers zones. Dans le passé, les  habitants de Trastevere se sentaient supérieurs à ceux du centre historique et aujourd’hui la vieille aristocratie romaine de Piazza Navona  fait concurrence avec les familles aisées de Parioli ou de Prati. Par conséquence, malgré les embouteillages, le bruit  et le chaos général contrastant avec la grandeur historique de la Ville, certain diraient que Rome est provincial.

Vivre dans le Centre de Rome
Malheureusement ceci ne veut pas dire des bas prix . Rome coute cher quand il s’agit de locations – et plus on se rapproche du centre historique, plus c’est cher. Habiter au centre veut dire vivre dans un appartement . Les maisons avec jardin ne sont pas plus de 10% du total disponible et se trouvent dans la banlieue: Au Nord de la ville (Via Cassia, Giustiniana, Olgiata,etc…) ou au Sud vers la mer (Via Appia Antica, Tre Pini, Axa, Casal Palocco …) Ici vous aurez besoin d’une voiture pour arriver au centre ville.

Le Centre historic, le ghetto juif, Monti and Trastevere
Le Centre Historique est le quartier le plus caractéristique de Rome, où les ruines romaines s’alternent avec les églises médiévales et baroques, des palais de la Renaissance,  et des immeubles du 19ème siècle le long des rues principales et des places de Piazza Venezia à Piazza del Popolo et à l’ouest vers le Tibre. C’est aussi le centre commercial de Rome avec des centaines de magasins à la mode, de restaurants et divers marchés ouverts.

Le Ghetto Juif maintient son caractère distinct et n’est qu’une petite agglomération
de ruelles entre le Portique d’Ottavia et le Tibre au Sud de Largo Argentina. A l’est  du Forum et de  la station de Termini se situe Monti qui est le plus vieux quartier de Rome avec ses ruelles en pente, étroites et  pavés et  sur l’autre rive du Tibre, sous le Gianicule se situe Trastevere où les clubs nocturnes et les artisanats coexistent paisiblement.

Vivre dans ces quartiers  signifie être au centre de l’histoire et de la culture, mais aussi devoir supporter de vieux  murs,  charpentes,  fenêtres et portes.  Souvent les appartements  peuvent être sombre  même s’ ils sont beaux avec de hauts plafonds à poutres (à moins d’avoir la chance de trouver - à prix très élevé - un qui soit lumineux). Généralement les appartements de qualité sont très chers. Moins cher seraient ceux qui n’ont pas été restructuré et qui se trouvent aux étages inférieurs.

Aventino et Monteverde
Ces quartiers sont les plus proches du centre donc les plus recherchés. Au Sud du Circo Massimo, sur les deux collines l’Aventin et San Saba  vous trouverez de beaux immeubles, à deux  ou trois étages, des années ‘20 ainsi que quelques  immeubles années ‘60 – ‘70 avec des jardins, des grands arbres qui donnent une atmosphère de silence et tranquillité malgré la proximité au Centre. Les locations ici sont aussi chers que dans le centre historique mais cet endroit  s’adapte tout de même plus aux familles. La proximité du Palais de la PAM ainsi que de plusieurs ambassades crée une demande constante.

Monteverde ressemble plus ou moins à l’Aventin en ce qui concerne son éloignement du centre et les zones vertes, mais en  moins élégant,  et les appartements sont moins grands. En revanche,  le quartier vante deux parcs publiques, la Villa Pamphili- la zone verte la plus grande de Rome et la Villa Sciarra. On y trouve aussi le Gianicule avec ses magnifiques vues sur Rome.  La zone se divise en Monteverde Vecchio années ‘20 qui surplomb le Trastevere et se constitue de rue tranquilles et Monteverde Nuovo près de la station de Trastevere et de villa Pamphili costruite peu après la 2ème guerre mondiale. Bien  que moins prestigieux elle vante tout de même de bons transports en commun.

Testaccio, Garbatella, Esquilino, San Giovanni et San Lorenzo
Ces quartiers entourent le Centre Historique dans les cotés  Sud, Est et Ouest et leur point commun est qu’ils se sont développés près des chemins de fer pour les classes ouvrières au début du 20ème siècle. Les immeubles sont plus hauts que dans le Centre Historique, normalement entre les 6 et 8 étages et n’ont pas de balcons ou peut-être de très petits balcons. Souvent on y trouve de belles cours intérieurs avec jardin et palmiers et pins parasols. Quelques villas gracieuses en style Liberty avec jardin se trouvent dans les rues latérales plus tranquilles. Tous ces quartiers ont un caractère bohémien, avec des boutiques d’artisanats et de denrées alimentaires ainsi qu’une vie nocturne animée.   

Prati, Flaminio et les Parioli
Ces zones ont été construites à la fin du 19ème siècle pour installer les fonctionnaires de l’Etat Italien. A Prati et dans le quartier Flaminio, le long des rues se trouvent des immeubles de 8-10 étages, néoclassiques, qui vous amènent dans des places suggestives, telles Piazza Mazzini e Piazza de la Marina. La Zone de Parioli, quartier de luxe, cache  derrière les rue principales des zones verdoyantes et tranquilles où se trouvent aussi de nombreuses banques et bureaux publiques.

Le quartier de Prati est en proximité d’ une partie des murs du Vatican et offre peu d’espaces verts, exception faite  pour le beau parc du Chateau Saint’Ange et de la promenade le long du Tibre. Parioli et Flaminio sont près du Parc de la Villa Borghese où se trouvent le zoo et de nombreux musées. Ces quartiers sont riche de magasins , d’écoles et restaurants. Flaminio à une station du Metro ligne A et Parioli ha une station des FS (chemins de fer) à Euclide qui se connecte avec le Metro A. Le Lycée Chateaubriand ainsi que d’autres écoles se trouvent dans le quartier Parioli

EUR, Aurelio et Gregorio VII
EUR est le quartier qui a accueilli l’Exposition Universel Rome pendant la période fasciste. Puis il est devenu un nouveau quartier du gouvernement. L’EUR s’est développé pendant les années ‘60 dans une belle  zone résidentielle, mais on y trouve aussi les sièges principaux de nombreuses sociétés internationales. Les rues sont larges,  bordées d’immeubles modernes  de différents niveaux, près de l’Auditorium Palalottomatica,  le tout entouré d’un très bel espace vert et d’un lac artificiel. Le rapport qualité-prix des appartements ici est  plus avantageux que dans le centre historique. Les  transports publics vers le centre, la mer ou l’aéroport sont excellents grâce au métro ligne B et le train.
Les quartiers Aurelio et Gregorio VII à l’Ouest  ressemblent à l’EUR pour les immeubles  à 4 / 6 étages, de bonnes infrastructures et la présence  des zones vertes. Métro ligne A et trains. Ces quartiers sont connus par les familles allemandes à cause de la proximité de l’école allemande.

Balduina, Camilluccia et Vigna Clara
Tous ces arrondissements s’étendent autour de la colline de Mont Mario au Nord du centre ville. Ils offrent de très bonnes situations résidentielles. Ici il y a de nombreuses opportunités d’appartements spacieux avec 3 chambres ou plus, des terrasses et jardins. Tandis que la Balduina, située au-dessus de Prati, est plutôt commerciale, la plupart des rues latérales de la Via Trionfale, Via della Camilluccia, et Viale Cortina d’Ampezzo sont tranquilles et vertes. Ces quartiers sont idéaux pour les grandes familles et leurs enfants, qui fréquentent les écoles internationales sur la Via Cassia, et sont en même temps assez près du centre.  Les petits appartements ici sont rares.

Casal Palocco, Cassia et Olgiata
Casal Palocco se trouve au Sud de Rome entre l’EUR et la mer de Ostia.  Développé au début des années ‘70 comme  quartier résidentiel, riche en espaces verts et de belles villas, Casal Palocco attire les familles d’expatriés pour l’air pur et le voisinage tranquille. L’Olgiata, qui se trouve du coté opposé Nord de la ville, quelques résidences sur la Cassia et Casal Palocco sont les seuls endroits où il est possible de trouver des villas avec jardin et une vie sociale bien organisée, avec des centres sportifs et des écoles.  Ces quartiers sont assez distants du centre ville mais bien desservis par les transports en commun, notamment  les trains qui passent environs tous les 15/ 20 minutes.
Property international Rome Services srl - viale Piramide Cestia 55 - 00153 - Roma P.iva 13117541006 - note legali - privacy - cookie